Ah les fameux bancs d’auto !

Et oui, c’est aujourd’hui le 18 avril que les nouvelles règles sur les bancs d’auto entrent en vigueur ! J’ai débuté ce billet il y a longtemps. Tellement longtemps en fait que j’ai dû le réécrire, car il est dans mon ancien portable qui est mort depuis des mois. J’hésitais à le publié, car je ne veux pas viser personne en particulier. Je sais que je peux parfois être l’amie fatiguante qui explique pourquoi ton enfant n’est pas bien attaché ou qu’il n’est pas dans un banc de voiture adapté à sa taille. Et je suis aussi encore plus gossante quand tu permet à ton enfant de s’asseoir à l’avant.

Je suis qui pour te juger ?

 Je ne suis pas mieux qu’une autre, j’ai fait des erreurs comme bien du monde. J’ai suivi une formation auprès de la CAA permetant de vérifier si un banc de voiture était bien installé lorsque je travaillais dans une boutique spécialisée pour femmes enceintes et accessoires pour bébés… Ce qui incluait les bancs d’auto.C’est là que j’ai pris la décision de remettre mon plus jeune face vers l’arrière même s’il avait presque 2 ans et de ressortir le banc à harnais pour enfant de 4 ans et demi qui était dans un booster. Bien qu’il n’avait pas vraiment son mot à dire, je lui ai expliqué que c’était pour sa sécurtité et il a compris.

La coquille

 La coquille, c’est normalement le premier siège de voiture de bébé qui est aussi celui que l’on clipe sur la poussette. Je dis normalement, car il est aussi possible d’utiliser un siège face vers l’arrière, tant que l’on respecte les normes de poids du fabriquant. La coquille du siège vient avec une base à laisser dans la voiture, ce qui est vraiment pratique, car on a qu’à cliper et décliper le siège. Il ne faut juste pas oublier d’attacher le harnais du bébé avant de partir, le genre de chose facile à oublier…La poignée doit parfois être abaissée, mais pas toujours,ça peut varier d’une marque à l’autre. J’ai déjà eu une voisine qui attachait son banc face vers l’enfant, ce qui n’est pas sécuritaire du tout. Le bébé n’a pas le tonus nécessaire pour être face vers l’avant, mais la coquille n’est pas adapté pour ça non plus, en cas d’impact, elle sera projeté. Je sais qu’il ne faut pas se gêner lorsqu’il est question de la sécurité des enfants, mais étant le genre de voisine qui prend mal toute remarque, j’ai préféré déposer subtilement un dépliant sur la sécurité en voiture dans sa boîte aux lettres et ça a fonctionné. La coquille reste le banc le plus sécuritaire tant qu’elle est bien installée et que l’on respecte les limites de poids.

Face vers l’avant ou vers l’arrière ?

 L’ennuie en matière de bancs d’auto au Québec, c’est qu’il y a des règles, mais il y a aussi des recommandations. Un bébé doit par exemple obligatoirement être face vers l’arrière jusqu’à l’âge de 1 an, de pèser 22 lbs et de s’asseoir seul, mais il est fortement suggéré de les garder face vers l’arrière le plus longtemps possible, soit entre 2 et 4 ans. Dans tous les cas, mieux vaut respecter les dimensions du siège. Je sais que parfois bébé semble coincé, mais il peut placer ses jambes en grenouilles. Certaines marques de bancs permettent même de baisser les côtés du siège pour plus de confort. Je sais que les enfants ont hâte de voir ce qui se passe vers l’avant, le miroir devant eux aide d’ailleurs énormément à pouvoir interragir avec nous.

Quand passer au booster ?

L’idéal est de faire passer l’enfant au booster quand il ne rentre plus dans son siège à harnais. On doit attendre qu’il pèse 40 lbs, pas avant. Une fausse croyance veut que l’enfant peut pèser 40 lbs avec ses bottes, son habit de neige et tout le tralala, mais on parle de 40 lbs tout nue. La raison est simple: en bas de ce poids, la ceinture ne bloque pas en cas d’accident. Il est aussi important que la ceinture de l’enfant soit installée correctement de façon à arriver sur sa taille et non sur son ventre et qu’elle ne passe pas dans son cou. Le dossier est là pour le confort, mais aussi pour s’assurer que la ceinture passe au bon endroit. Sans dossier, il est important d’utiliser le dispositif pour la même raison. Certain booster peuvent être attachés à la voiture avec le système d’ancrage,mais pour la plupart, il est important d’attacher le booster quand l’enfant n’est pas de-dans pour ne pas qu’il soit projetté en cas d’impact.

Et la nouvelle règle, elle ?

 La nouvelle règle qui entre en vigueur aujourd’hui le 18 avril stipule que les enfants doivent rester dans leur booster jusqu’à 9 ans à moins de mesurer 145 cm en position debout. Avant, on demandait que l’enfant mesure 63 cm en position assise. Dans les 2 cas, l’enfant doit s’asseoir convenablement pour que la ceinture passe on bon endroit. Mes 2 plus vieux sont resté dans leur booster jusqu’à 8 ans passé pour cette raison, quelques mois de plus n’auraient pas été dramatique. Un de mes fils était d’ailleurs le seul enfant de 1ère année à avoir un booster lorsqu’il a choisi une sortie-récompense avec les profs il y a quelques années. Bien sûre que mon 7 ans trouve ça injuste de rester dans son booster plus longtemps que son frère et ses soeurs, mais il comprend que c’est pour sa sécurité et que c’est la loi.
© Image libre de droit provenant de Pixabay

S’asseoir en avant ?

 J’avoue que pour ça, je n’ai pas de pardon, Je ne comprends pas l’empressement d’asseoir son enfant à l’avant. Il n’y a aucune règle. Seulement la recommandation d’asseoir les enfants de 12 ans et moins à l’arrière. Donc logiquement, il est possible de s’asseoir à l’avant dès que l’enfant n’est plus dans le booster. Ici, les filles sont très grandes et ont eu le droit une fois qu’elle ont commencées leur secondaire et ce sera la même chose pour les garçons même s’ils demandent de s’asseoir en avant à chaque jour de leur vie. En même temps, ça évite les chicanes de quel enfant s’assoit en avant.
***Ne paniquez pas, cette photo a été prise pour rire dans notre stationnement 😛 
© Annie Laflèche

Quand changer de bancs ?

 Il est important de respecter la date d’expiration de votre banc de voiture. La plupart sont bons 7 ans. Ce n’est pas du marketing pour faire de l’argent. Avec nos hivers et nos étés, les bancs ont plusieurs choques thermiques. Pourquoi on hésite pas à payer un vêtement de marque, mais qu’on lésigne sur la sécurité de nos enfants ? Je me suis déjà obstiné avec un gars qui avait un booster ayant servie pour sa grande fille de 18 ans qu’il utilisait pour sa fille de 3 ans. Déjà qu’elle était trop petite pour le bosster, il était plus que passé date. Il ne faut jamais accepter un banc de voiture usagé à moins d’avoir la certitude de savoir qu’il n’a pas été accidenté. Il est d’ailleurs illégal de vendre ou de donner un banc d’auto fabriqué avant janvier 2012. En cas d’accident, détruisez le et jettez le. Les compagnies d’assurance sont parfois difficiles à convaincre (fait vécu ici), mais elles doivent payer pour remplacer le banc d’auto. Par la suite, détruisez le banc avant de le jetter pour éviter que quelqu’un d’autre le récupère.
Je sais que ça fait beaucoup d’informations à gérer, mais je pense que c’est important, puisque ça touche nos enfants. En cas de doute, le mieux reste de faire vérifier l’installation de son banc de voiture dans les endroits participants. Et je ne le répéterai jamais assez, il est important de respecter les normes de poids du fabricants de siège de voiture.
Voici quelques liens intéressant pour obtenir de l’informatio supplémentaire:
Je tiens à dire que je suis loin d’être un experte en la matière, ne vous gênez pas si vous remarquez une erreur dans ce billet. J’aurais pu continuer encore longtemps, mais je tenais surtout à faire un survole des étapes.

1 Comment

  1. Domyessayforme

    avril 20, 2019 at 5:54

    Thank you for this post. Its very inspiring.

Répondre à Domyessayforme Cancel