Idées d’activités à faire durant la quarentaine

On ne vit pas tous la quarentaine de la même manière. Pour vous mettre en contexte, je vais vous expliquer la mienne. Jeudi le 12 mars, tout s’arrêtait. Au même moment où j’apprenais la fermeture des écoles, j’apprenais aussi la fermeture des bibliothèques publiques. Un coup de fil à mon mari a suffit pour qu’il aille faire une razzia à la bibliothèque de notre ville. Je sais que j’aurais pu faire la même chose au travail, mais j’avais plusieurs tâches à faire avant la fermeture et le téléphone de dérougissait pas. Les employers devaient par contre continuer de se rendre au travail. J’aurais bien aimée faire du télé-travail, mais faisaant surtout de l’animation et de la référence, c’était impossible. D’autant plus que nos logiciels ne sont pas accessibles de la maison.

Chaque jour de travail, j’angoissais de devoir me tapper le metro et l’autobus pour me rendre au boulot…jusqu’à ce que je reçoive enfin un téléphone me demandant de rester à la maison. Personne ne sait combien de temps ça va durer, mais ça prendra le temps que ça prendra. Je sais que ce n’est pas facile financièrement pour bien des gens, il faut apprendre à faire des concessions. Même si personne ne sort, il faut tout de même continuer de manger et  de payer son loyer. Ça peut être lourd pour certain, mais je trouve ça bénéfique de rester en famille à la maison sans aucune réelle obligation. Je sais que tout le monde est tanné d’entendre parler du Covid-19, mais comme il pleut des activités gratuites à la tonne, je devais absolument vous en parler.

Lire

Ce n’est pas un secret pour personne, nous sommes de bons lecteurs à la maison. J’en profite d’ailleurs pour diminuer ma PAL (pile à lire) qui grossissait à vue d’oeuil. En plus d’avoir fait le plein à la bibliothèque, nous avons eu la chance de gagner la collection printanière des éditions Les Malins.

©Annie Laflèche

Malgré tout, j’ai préféré ne pas prendre de chance et j’ai téléchargée plusieurs titres offerts gratuitement en versions numériques. En voici quelques uns:

Si vous êtes abonné à la bibliothèque, vous pouvez aussi en emprunter en plus d’avoir accès aux journeaux et au revues des plates-formes numériques :

Il y aussi plusieurs auteurs qui font des lectures en direct, vous n’avez qu’à vous abonner aux pages de vos préférés, mais voici quelques suggestions:

Les livres audios peuvent aussi être une alternative intéressante. Personnellement, j’en écoute beaucoup avec l’application Ohdio, mais ils sont aussi disponibles sur le site de Radio-Canada.

Étudier

Comme je l’ai mentionné dans mon dernier billet, je ne suis pas très fan des horaires rigides et je ne souhaite pas me transformer en enseignante le temps du confinement. J’ai par contre commander des cahiers de révisions pour mes enfants pour continuer d’étudier un peu. Il y a aussi des tonnes de ressources intéressante en ligne qui peuvent aider:

Dessiner un arc-en-ciel

Si vous vous êtes balladé, il est possible que vous ayez vue des dessins d’arc-en-ciel collés aux fenêtres avec la mention  »Ça va bien aller ». Ce mouvement se veut un message d’espoir pour tous les gens qui vivent cette tempête. Mes enfants ont tenu à faire leur propre dessin, mais plusieurs artistes offrent de magnifiques coloriage à télécharger gratuitement:

Et si vos enfants ont envie de colorier autres choses que des arc-en-ciel, sachez que la plupart de ces artistes offrent d’autres dessins aussi. Et je ne peux pas ne pas parler d’Élise Gravel qui offre de magnifiques ressources pour le Corona Virus, soit une bande dessinée et des activités sur le sujet à imprimer.

©Annie Laflèche

Visiter un musée

Pas en vrai évidement, puisque tout est fermé, mais plusieurs musées ont pris la décision d’ouvrir leurs portes de manière virtuelle, à commencer par le site Musée virtuel qui regroupe des musées du Canada. Si vous avez envie de voyager à travers le monde, vous n’avez qu’à rechercher musées en ligne et plusieurs liens s’offrieront à vous.

Bouger !

C’est bien beau apprendre et s’instruire, mais il ne faut pas non plus oublier de bouger. Le plus facile reste définitivement de sortir marcher ou courir, mais plusieurs ressources en ligne peuvent aussi aider à bouger:

Ça vaut la peine de fouiller, car plusieurs gym et centres de yogas offrent des cours live vis Facebook et Instagram. Avec tout ça, aucune raison de ne pas bouger !

©Annie Laflèche

Rattrapper les séries

Ben quoi, c’est l’occasion rêver de terminer cette série que vous avez débuté il y a si longtemps ! D’autant plus que la saison d’hiver tire à sa fin. Sinon, ça peut être l’occasion rêvée d’essayer une nouvelle application puisque de toute façon, elles offrent le premier mois gratuit pour la plupart. Et les enfants ne sont pas en reste, il y a des tonnes d’émissions pour eux:

Je pourrais continuer longtemps, car des ressources, il y en a à la tonne. C’est beau à voir toute cette solidarité à l’ère numérique. Ça démontre que même sans se voir, on peut s’entraider !

Leave a Reply