Top 5 de nos livres préférés pour la journée internationale des livres pour enfant

Quoi de plus drôle pour un enfant de 5 ans qu’un caca qui porte des lunettes…
 
 J’en parle souvent, la lecture a une place très importante dans notre vie. Chéri et moi lisons beaucoup et sommes heureux que les enfants partagent aussi cet amour des livres. Le petit dernier débute la maternelle l’automne prochain, il ne sait pas lire, ni même écrire son nom, mais ça ne l’empêche pas d’adorer les livres. Peu importe l’heure qu’il se couche, l’histoire du dodo demeure importante pour lui, histoires qu’il adore choisir par lui-même chaque
semaine à la bibliothèque. Il a parfois eu des passes ou il empruntait toujours
les mêmes Caillou ou bien des livres avec des histoires qui ne veulent pas dire
grand-chose, mais si ça le rend heureux, on peut bien faire le sacrifice de
lire le même livre pour une énième fois. En tant que mordue de littérature
jeunesse
, j’aime bien lui faire quelques suggestions et quand ces dernières
deviennent ses préférés, je vous avoue que ça me fait un petit velours. En cette
journée internationale du livre pour enfants, je vous présente les 5 livres du
moment de Zek
. Il n’y a pas d’ordre et je suis certaine que si je refais le
même exercice dans quelques semaines, ses choix ne seront plus les mêmes.
 
Une patate à vélo/Élise Gravel
Éditions La courte échelle
 
D’emblée, nous sommes tous fan des livres d’Élise Gravel ici, nous en avons d’ailleurs plusieurs à la maison. Quand Zek a vu la couverture de Une patate à vélo, il est tout de suite tombé en amour. À un tel point qu’il m’a demandé de lui raconter cette courte histoire 3 fois de suite. Inutile de dire qu’il se la racontait seul par la suite. Que des images loufoques qui sauront développer l’imagination de l’enfant.
Plus noir que la nuit/Chris Hadfield et Kate Fillion
Illustré par les frères Fan
Éditions Scholastic
 
À 5 ans, on change d’idée souvent sur ce que l’on veut faire plus tard. Maintenant qu’il a compris qu’il ne pourra pas être réellement un super héros, monsieur veut devenir astronaute. Le seul hic est qu’il veut un vaisseau avec des lasers pour attaquer les extra-terrestres, mais bon. Je lui ai emprunté Plus noir que la nuit, car je trouvais ça trop cute qu’il s’agisse de la vie de Chris Hadfield, le premier astronaute Canadien à avoir marché dans l’espace. On y raconte son enfance, ce qui l’a inspiré à vouloir exercer ce métier. Il y a même des photos et une mini biographie à la fin. Zek l’a beaucoup aimé, car on y voit que même les grands hommes ont eu certaines peurs, soit la noirceur dans ce cas-ci.
Bonne nuit les amis !/Ian Whybrow
Illustré par Ed Eaves
Édiitions Grund
C’est le livre que j’ai dû lire le plus souvent à Zek. Bonne nuit les amis, c’est le livre parfait à lire avant le dodo, car on dit bonne nuit à tous les animaux avant d’aller au lit. Il l’aime, car il lui a appris à faire le son de plusieurs animaux, à apprendre leur nom, mais surtout, parce que les images sont si douces au toucher.
Chester/Mélanie Watt
Éditions Scholastic
Après avoir dévoré les livres de la série Frisson l’écureuil, Zek est tombé dans les Chester. À son grand désarroi, il n’y a que 3 titres, mais il les a tous empruntés plus d’une fois. Il adore le fait que Chester ne pense qu’à lui et essaye continuellement d’avoir le dessus sur Mélanie, l’auteure-illustratrice de cette série. Il est persuadé que sans lui, il n’y aurait pas d’histoire. Préparez-vous à rire avec votre enfant, car ces livres sont tous sauf ennuyant.
Comment ratatiner/Catherine Leblanc
Illustré par Ralond Garrigue
Éditions p’titGlénat
Une collègue m’a parlé une fois de la série Comment ratatiner et ça a vivement piqué ma curiosité. Quand fiston a vue qu’il pouvait apprendre comment ratatiner des dinosaures, des zombies, des vampires, des méchantes maîtresses et j’en passe, il a tout de suite voulu apprendre comment. C’est drôle, c’est vraiment bien raconter, et les rimes sont très présente dans les textes. Comme une dizaine de titre sont parus, il y a du choix en masse selon les préférences de votre enfant. Des histoires originales et si bien illustrés !
Comme je suis toujours à la recherche de nouveaux livres pour mes enfants, n’hésitez pas à me partager vos découvertes !

 

Quoi faire en avril ?

On arrive en avril, le beau temps revient, la neige fond,
mes enfants sont en pleine théâtromanie à l’école, je viens de terminer mon
deuxième stage, bref toutes des choses qui sont synonymes de renouveaux pour
moi !! Comme j’ai quelques jours de congé devant moi, j’avais envie de profiter
du printemps et j’ai regardé ce qu’il y avait d’intéressant à faire pour le
mois à venir. 
C’est le retour des conventions !!

Que vous aimiez les héros, les séries ou les mangas, c’est
tellement l’endroit parfait pour retrouver des gens qui ont les mêmes passions
que nous ! Il y en a d’ailleurs 2 au mois d’avril et elle se déroule en même
temps.
 Du côté de Montréal, il a le Fantasticon qui se déroulera le
dimanche 2 avril de 10h à 16h au Collège André-Grasset. L’entrée est de 7$
seulement !
Sinon, il y a aussi le Nadeshicon du côté de Québec qui aura
lieu du 31 mars au 2 avril pour les amoureux de la culture japonaise. 
C’est le temps de se remettre en forme !!

Je l’avoue, j’ai couru beaucoup moins cet hiver par manque
de temps et de motivation. Mais avec quelques courses à l’horaire au printemps,
je n’ai pas le choix de m’y remettre. Allez visiter le site  Iskio pour connaitre les
dates de toutes les courses du Québec
Chococourse au printemps dernier
Il y a aussi le Défi 5/30 qui débute aujourd’hui et qui se
déroule jusqu’au 10 mai. La formule est simple, il s’agit de manger 5 portions
de fruit et légumes et de bouger 30 minutes par jour tout en essayant de mieux
dormir. Plusieurs villes adhèrent d’ailleurs au défi en offrant gratuitement des
activités sportives durant ces 6 semaines. Je vous invite à visiter le site de
votre ville pour les découvrir. Inscrivez-vous au Défi 5/30 pour recevoir une tonne
d’information intéressante et aussi courir la chance de gagner de nombreux prix. 
C’est le temps d’aller à la crèmerie !!

Plusieurs ouvrent leur porte l’hiver, mais personnellement,
je préfère y aller au printemps. Et tant qu’à y être, pourquoi ne pas profiter
de la célèbre journée du cône gratuit au Ben & Jerry’s qui se tiendra mardi
le 4 avril !
C’est le temps des sucres !!

Bon, je me confesse, ici nous passons notre tour, car à 6
personnes, je trouve ça cher un brin, mais on adore se faire un repas de cabaneà sucre maison. Si vous voulez vous achetez quelques produits où bien déguster
de la bonne tire sur la neige, il est possible de le faire à plusieurs endroits
comme à la Place St-Eustache les 8 et 9 avril prochain et tous les weekends
jusqu’au 16 avril au Domaine Maizerets à Québec. 
C’est le retour des oiseaux !!

Je ne sais pas si vos enfants regardent Yoopa, mais mon plus
jeune oui et il a très hâte d’aller rencontrer les célèbres perroquets Pépé et Colori les 8 et 9 avril à La Place Rosemère. Photos avec les personnage, rally, maquillage et coloriage seront au menu.
 C’est le temps de promener nos bébés !

Ben oui, on peut sortir l’hiver, mais c’est tellement plus
agréable au gros soleil. Le Salon maternité paternité enfants se tiendra d’ailleurs à
Montréal du 6 au 9 avril et à Québec du 21 au 23 avril. C’est l’endroit parfait
pour connaitre toutes les nouvelles tendances en matière de bébé et de jeunes
enfants. 
C’est le temps de fêter Pâques !!

Je dois d’ailleurs commencer à penser à quel genre de chasse
je ferai cette année…Si vous avez envie d’aller visiter une petite ferme de Pâques
avec vos enfants, il y en a du 30 avril au 15 mars à la Place Versailles, du 6
au 15 avril aux Galeries St-Hyacinthe et du 7 au 17 avril aux GaleriesTerrebonne
C’est le temps de prendre soin de la terre !!

Évidement on en prend soin été comme hiver, mais reste qu’au
printemps, il y a plusieurs déchets à ramasser au sol. C’est d’ailleurs le jour de la terre le 22 avril et plusieurs villes offrent des activités pour
souligner l’événement.

C’est le temps de la journée mondiale du livre et du droit d’auteur

Plusieurs
librairies et bibliothèques soulignent ce jour selon la façon qui leur
convient. Plusieurs choisissent de recevoir un auteur pour la journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Lors des 2 dernières années, nous avions droit à
un recueil d’auteurs offert gratuitement. Cet année, ce sera plutôt un guide
qui sera offert dans les bibliothèques et librairies participantes. 
Voilà, je vais profiter du beau temps, maintenant !

Nous sommes allé voir La Belle et la Bête

Je vais rarement au cinéma depuis quelques années. Pas parce que je n’aime pas ça, mais plutôt parce que je n’ai pas le temps, que je suis souvent fatiguée et puis que bon, ça coûte cher. Surtout quand ce n’est pas un mardi et que le film que l’on veut voir est joué en 3D ou en version IMAX seulement. Mais je me devais de faire une exception pour La Belle et La Bête et j’en profite aussi pour sortir de mon mutisme  »ben tannée de me lever à 5h30 et de ne plus avoir l’énergie pour écrire le soir » pour vous en parler.

De tous les Disney de princesses, La Belle et la Bête est parmi mes préférés. Probablement parce que justement, ce n’est pas une princesse ou une fille qui aspire à le devenir. Belle a du caractère, a de belles valeurs familiales en faisant de son père sa priorité et je partage son amour immense pour les livres. J’ai vue et revue ce film tellement de fois à cause de ma petite sœur, mon père connaissait les chansons par cœur par la force des choses et ma mère nous avait amenée voir le spectacle de patinage artistique au Centre Bell. Bref, j’attendais la version réelle de ce film avec impatience et je n’ai pas été déçu. C’est avec ma fille que je me suis rendue au cinéma hier soir, mais si elle n’avait pas voulu m’accompagner, je n’aurais pas hésité à y aller seule tellement je tenais à le voir.

Bien que j’écoute de plus en plus de films dans leur version originale anglaise, il m’arrive encore parfois de préférer les voir en version française. Comme cette fois-ci, car je suis trop habitué aux chansons en français. Ce qui ne m’a pas déçu, d’ailleurs, car elles étaient pratiquement identiques. Oui, j’ai sourcillé quand certains mots étaient différents, mais ça, c’est moi et ma difficulté à m’adapter aux changements. Je repense à la chanson Le plus fort c’est Gaston ou  C’est la fête et j’en ai encore des frissons tellement les scènes sont fidèles à l’original. Les mêmes mimiques, les mêmes gestes, mais avec parfois un petit plus qui fait toute la différence. Car il ne faut pas oublier que le film dure environ 40 minutes de plus que la version animée. Est-ce que c’est trop ? Non, pas du tout…Ça apporte de la profondeur aux personnages, ça explique certaines choses de leur passé et il y a même de nouvelles chansons.

C’est beau, c’est tellement beau !! Le château est magnifique, on adore le style vieillot de Lumière, Horloge, Madame Samovar, Zip, Plumette et compagnie. Les costumes sont tellement éblouissants, j’adore la nouvelle version de la robe de Belle ! La Bête est super bien faite et on adore ses expressions faciales. Vraiment, de toute beauté du point de vue visuel !!

Les acteurs sont aussi excellant. Emma Watson est parfaite dans le rôle de Belle. J’ai aussi eu un gros coup de cœur pour Luke Evans dans le rôle de Gaston, tellement arrogant et méprisent !! Josh Gad était aussi très bon dans le rôle du personnage  LeFou qui est quelque peu différent de celui que l’on connaissait.

Je sais que j’étais vendue d’avance, mais La Belle et la Bête ne m’a pas déçu et je crois que très peu de gens en seront désappointés…Au risque de me répéter, c’est un film magnifique !

10 activités à faire durant la relâche (même sans neige !)

C’est la relâche scolaire ici déjà…les vacances de Noël viennent de se terminer, non ? Pour la première fois de ma vie, la relâche me rend un peu triste, car j’ai mal calculé mes affaires et je n’ai pas congé en même temps que mes enfants. Ils ne sont pas à plaindre, papa prendra quelques journées avec eux et ils iront chez les grand-parents aussi, mais reste que j’aurais tellement aimée la passer avec eux. Heureusement qu’il me reste les soirs et les fins de semaine !! C’est donc pour cette raison que je suis un peu dernière minutes dans ma liste de suggestion d’activités pour cette année. Je vous dirais bien de jouer dehors, mais pour ma part, je n’ai pas le courage de glisser dans l’eau et faire des château de bouette. Mais je garde espoir, on est qu’en mars, il va neiger encore…D’ici là, voici 10 suggestions d’activités à faire cette semaine malgré la température douteuse:
1-Aller à la bibliothèque
J’en parle souvent, mais il ne faut pas sous-estimer nos bibliothèques (et même notre municipalité) qui offre plusieurs activités gratuites. Des après-midi de casse-tête, des chasses au trésors, des spectacles, des soirées de jeux vidéo, des ateliers scientifiques…Allez vite faire un tour sur le site Web ou le Facebook de votre ville, je suis certaine que vous ne serez pas déçu. Et s’il n’y a rien, faites-en la suggestion !!
2-Aller prendre un café au McDonalds
Ben quoi, il est offert gratuitement du 27 février jusqu’au 5 mars, alors pourquoi ne pas en profité pendant que votre marmaille s’amuse dans le parc intérieur à défaut de pouvoir le faire à l’extérieur ?
3-Atelier de jardinage à la Place Rosemère
Cette année, plutôt que de cuisiner, vos amours deviendront des apprentis-jardiniers ! Vous pouvez les inscrire à l’atelier Les petits jardiniers écolos. Cette activité gratuite est d’une durée de 45 minutes et s’adresse aux enfants de 4 à 12 ans. Vos futurs jardiniers repartiront même avec leur création. 
4-Le semaine de relâche chez Carcajou
Encore une fois, leur programmation me jette à terre…Il y aura des heures du conte, avec Frisson l’écureuil, Geronimo Stilton, Le Loup et T’Choupi, un atelier de bande dessinée avec Raymond Parent et une séance une animation du populaire Alex A. N’oubliez pas de vous inscrire, car les places sont limitées. 
5-Aller au spa
Oui, oui, vous pouvez aller relaxer au spa pour la relâche avec vos enfants. Le Spa Mathers  offre un forfait parent/enfant pour les jeunes de 12 à 17 ans et l’Oasis de l’île  accepte les enfants de 8 ans et moins. Prenez le temps de vérifier l’horaire avant de vous déplacer, car des heures sont ciblés pour les moments ou les enfants sont acceptés. 
6-Aller patiner à l’aréna
À défaut de pouvoir le faire à l’extérieur, vous pouvez toujours patiner à l’intérieur. Plusieurs arénas offrent un horaire et une programmation spéciale pour la semaine de la relâche. Sinon, les glaces réfrigérées ne sont pas à négliger non plus.
7-Aller à la piscine
En attendant l’été pour profiter de la plage et de la piscine, pourquoi ne pas se baigner à l’intérieur ? Ici on adore la piscine de Terrebonne et la piscine Splash d’Ottawa. La première est un centre récréoaquatique et la deuxième est une piscine à vague. Sinon, je me promet d’amener les enfants un jour à la piscine Olympique, plus particulièrement aux Dimanches Wibit
8-Profitez de la Nuit Blanche de Montréal

Les enfants adorent la Nuit Blanche, car elle leur permet de faire plein d’activités spéciales (et souvent gratuites) et de se coucher tard. Nous n’avons pas encore décidé si nous irons dans un musée, sur la place des festivals, au parc olympique ou dans n’importe quel autre coin de Montréal, mais nous avons encore une semaine pour y penser, car l’événement a lieu du 4 au 5 mars.
9-Allez au FIFEM

Connaissez-vous le festival international de films pour enfants de Montréal, alias le FIFEM ? Ils offrent une programmation de cinéma jeunesse mondial très diversifiée. Du 4 au 12 mars, divers films seront projetés dans 4 salles différents. Des ateliers ont aussi lieu. Consultez le site du FIFEM pour y voir l’horaire complet et y faire l’achat de vos billets 
10-Faites une activité originale à la maison

Ça peut être simple, comme ça peut être compliqué, mais l’important est que ce soit quelques chose que vous faite rarement ou jamais et qui fera plaisir à votre enfants. Un souper fondu ou raclette, du camping dans le salon, une journée pyjama, un souper thématique sur un pays en particulier…Les seules limites seront celles que vous vous imposerez vous même !! Et je suis convaincue que cette activité fera partie des plus beaux souvenirs de vos enfants. 
Si vous cherchez d’autres activités, je vous invite à lire mon billet de la semaine de relâche de 2015 et celui de 2016 . Bien sûre, les dates et les prix peuvent avoir changés depuis, mais je suis sûre que ces billets sauront vous inspiré.
Bonne relâche et n’oublier pas que la relâche, ben c’est justement fait pour relâcher !

3 livres à lire pour la St-Valentin

Je n’ai jamais été très St-Valentin, mais je ne suis pas
contre le concept en soi. Peut-on vraiment être contre le fait de vouloir fêter
l’amour ? Et comme toutes les fêtes commerciales, quand on a des enfants, ça
demeure un bon prétexte pour bricoler des cœurs et se faire un bon souper en
famille de type fondue ou raclette. Cette année sera un peu
différente pour nous par contre. Pourquoi ? Parce que depuis samedi, nous avons une
petite Valentine picotée à la maison qui a attrapé la varicelle. Alors on a
passé go sur le beau gros souper en fin de semaine. Il sera remis à une date
indéterminée, le temps que tous les enfants y passent, j’imagine… Je reste donc
à la maison avec ma fille ce matin et mari chéri prendra la relève cet après-midi, puisque je suis en stage ce soir. Pour l’occasion, on m’a donné le mandat d’organiser
des rendez-vous à l’aveugle entres des livres et des gens. Oui, oui, comme un
blind date ! Je me suis donc amusée à emballer certains de mes livres coups de cœur
en y laissant quelques indices. Ce qui m’a donné envie de vous suggérer 3
livres pour l’occasion si vous passé la St-Valentin seul ou si vous cherchez
juste une nouvelle suggestion de lecture ayant l’amour en trame de fond.
Suggestion  #1 :
Le compagnon du cœur brisé/Anne-Marie
Dupras

Ma première suggestion n’est pas un roman, mais il s’agit
tout de même d’un livre qui fait du bien. Ayant récemment lue Ma vie amoureuse
de marde
, je suis devenue folle de joie quand j’ai vu que l’auteure publierais
un autre livre dans le même genre. Bien que je n’ai pas pu aller au lancement d’hier
soir (j’ai toujours un empêchement pour les lancements, toujours !), j’ai acheté
le livre lors de sa sortie et je l’ai dévoré.  Il ne s’agit pas d’une suite, mais plutôt d’un
complément. C’est comme une amie qui nous parle et qui nous aide à voir plus
clair dans notre célibat. Bon, je vous rassure tout de suite, je ne suis pas
célibataire, je suis en couple depuis presque 13 ans avec mon homme que j’adore
toujours autant…Mais pourquoi est-ce que j’ai lu ce livre, d’abord ? Simplement
parce que j’étais curieuse et que j’aime l’humour et le style d’écriture d’Anne-Marie
Dupras. Il n’y a pas que des conseils dans ce livres, il y a aussi des
exercices pour apprendre à mieux se connaitre et à se situer par rapport à l’amour.
Étant en couple et heureuse, je les ai sautés pour la plupart, mais parfois, ils
s’adaptent bien à d’autres sphères de notre vie. Et il ne faut pas oublier que parfois, même si certaines personnes sont en couple, elles sont pratiquement seules
tellement leur situation bat de l’aile. Et pour finir le tout, elle nous
raconte la rencontre avec l’homme de sa vie. Évidemment, les cœurs blessés qui
ne sont pas prêt à lire d’autres gens heureux devront s’abstenir, mais ne vous inquiétez
pas, nous sommes avisés de ce passage à l’avance. Je garde ce petit livre dans
ma bibliothèque pour l’offrir à toute bonne copine qui en aura besoin, car c’est l’outil
parfait pour croire en l’amour à nouveau. 

Suggestion  #2 :
La mort d’une princesse/India Desjardins

Bon, je vais vous faire une petite confession, je n’ai pas
encore lu le livre en entier. Mais j’ai lu les 2 premiers chapitres hier soir
et je sais déjà que je vais adorer. Et aussi bien dire la vérité, j’ai déjà un
gros partie pris, car j’aime tout ce qu’India Desjardins écrit. Que ce soit ses
livres jeunesses, ses BD, son roman graphique, ses nouvelles, son autre roman
pour adulte, je n’ai jamais été déçu. Et je vous promets de revenir avec mon
opinion complète plus tard cette semaine, mais je suis déjà sous le charme avec
le peu que j’ai lu !!! D’ici là, voici le résumé que l’on retrouve en quatrième
de couverture :
« J’ai pensé que je serais cette fille un peu maladroite, un
peu névrosée, qui apprivoiserait le célibat tranquillement à coups de
rendez-vous ratés, et qui en rirait avec sa meilleure amie. Je me suis prise
pour un cliché. »
À 31 ans, après une rupture amoureuse, Sarah réalise
rapidement que le scénario typique de comédie romantique ne sera pas pour elle.
Sept ans plus tard, au top de sa carrière et toujours célibataire, Sarah se
complaît dans son tourbillon professionnel réconfortant, gorgé d’ambition, de succès
et de masques sociaux. Quand on voit les relations de couple avec lucidité,
est-il possible de s’ouvrir de nouveau à l’amour ?
La mort d’une princesse, c’est ce moment où les illusions
tombent. On doit alors faire face à la réalité et trouver sa propre façon de
vivre sa vie.

Suggestion  #3 :
Mon chum à moi…avant d’être mon ex/Émilie Fanning

Je sais, je sais, le livre est sortie cet automne, j’ai manqué
le lancement (mon karma encore une fois) et j’avais fait un live sur Facebook
dans lequel je vous promettais de venir vous livrer mes impressions…ce qui n’a toujours pas été fait !! Pourtant, j’ai adoré le livre !!! Je vous ai d’ailleurs
déjà parlée de la série #Mon ex à moi, je suis une fan finie !! J’attendais donc ce livre
avec impatience !! Et ce qui est génial, c’est que comme il se passe avant la
série, c’est possible de la lire sans avoir regarder cette dernière. Pour ma part,
j’ai trouvée ça génial de tout connaître sur l’histoire de François et Amélie
avant qu’il ne devienne son ex, mais j’aurais trouvée ça aussi cool si j’avais
fait le contraire. C’est donc sans surprise que le livre se termine exactement
là où la série commence. Parfois quand notre livre favori est porté sur grand
écran, on est déçu, car les personnages ne sont pas comme on imaginait, mais pas
dans ce cas-ci. Tout au long de ma lecture j’imaginais les comédiens et les
tons de voix dans ma tête. Je l’ai même tellement aimé que je l’ai relu une
deuxième fois ! La trame est simple, c’est l’histoire d’Amélie qui a un a une
relation pas très saine avec Philipe. Elle finit par le laisser pour François
avec qui c’est plus simple, mais Philipe revient toujours dans le décor. Alors
inévitablement, François fini par devenir un ex. Au travers de ça, on retrouve
Marilou et Mathieu, ses 2 meilleurs amis qui l’a supportent (ou pas) dans ses
décisions. De l’amour, de l’amitié, une histoire simple et rafraîchissante. Une
histoire qui nous montre que l’on ne peut pas tout avoir et que l’on veut
souvent avoir ce que l’on a pas.  Un
petit livre qui se lit dans le temps de le dire, dans le genre parfait pour ce
soir !!!
Avec la talentueuse Émilie Fanning 
au Salon du livre de Montréal en novembre dernier…

Que vous lisiez ces livres pour la St-Valentin ou une autre
fois, ce n’est pas important ! L’amour, on peut le vivre, le fêter ou même le détester
tous en jours. Que vous fêtiez en couple, en famille, seul ou pas du tout la
St-Valentin, je vous souhaite une belle journée à la hauteur de vos attentes
!!!

Normalisons l’allaitement

Je ne sais pas si vous avez vue passer les jolies photos
d’allaitement
avec un arbre de vie en décembre dernier ? Ce mouvement avait été
lancé dans le but de normaliser l’allaitement. Si vous souhaiter en créer une,
c’est vraiment facile à faire avec une application mobile, Marie-Eve Boudreault
de chez Je Materne l’explique d’ailleurs très bien.
 Pourquoi devoir normaliser l’allaitement ? Sérieusement, je
ne comprends pas comment un geste aussi banal et vieux comme le monde a besoin
de se battre pour être vue comme étant normal. Pas besoin de me faire un cours
d’histoire et de me parler de M. Nestlé qui a fait une grosse campagne de
promotion sur sa fameuse formule, je connais déjà l’histoire. Et quand on y
pense, il a fait un travail colossal pour que les médecins réussissent à
convaincre leur patiente que leur propre lait n’était pas adapté pour leur
enfant, voir même que du lait artificiel convenait davantage ! Je ne dis pas
que la formule, c’est le mal absolu. Nous sommes plusieurs à en avoir eu sans
réelles séquelles (quoique l’intolérance au lactose est de plus en plus
rependue…), mais qu’on ne vienne pas me dire qu’il est mieux ! Qui ici a déjà
vue une vache nourrir un chien ou un tigre nourrir une gazelle ? Personne !
Oui, mais moi je n’avais pas assez de lait…Oui, mais moi j’étais trop
fatiguée…Oui, mais moi je voulais impliquer le papa…Chacune a ses raisons de ne
pas allaiter et doit se justifier à tout prix.
Je ne suis pas là pour jouer à la police. Si vous n’avez pas
allaitée, ça vous regarde
et vous n’irez pas en prison pour ça. Je sais aussi
que pour un faible pourcentage de femmes, ce n’est juste pas possible
d’allaiter, mais si vous faite le choix de ne pas le faire, assumez-le, arrêtez
de vous justifier d’une façon ou d’une autre. Je ne suis pas la mafia de
l’allaitement
, mon point est simplement qu’il a une marge entre ne pas pouvoir
allaiter et faire le choix de ne pas le faire. Et vous avez le droit, personne
ne devrait vous juger pour ça.
Je n’ai même pas encore fini d’écrire ce billet que
j’entends déjà les non-allaitantes se sentir attaquer. Come on, est-ce que j’ai
nommée des noms ? Est-ce que j’ai visée quelqu’un ? On est en 2017, on devrait
pouvoir parler d’allaitement sans blesser celles qui ne le font pas ! Ce n’est
pas parce que je poste une photo d’allaitement avec un arbre de vie que je
crache sur toutes celles qui ne le font pas ! Mais je pense quand même qu’on a
encore du chemin à faire pour que l’allaitement soit vu comme une chose normale
de la vie et ça, ça me dépasse !!
Il y a une semaine à peine, j’étais à mon heure de lunch à
mon stage et ça jasait d’une telle qui a eu des jumelles et on rit du fait
qu’elle les allaite encore à 3 ans. Je me dis que je ne suis que de passage à
cet endroit, je n’ai pas envie de m’embarquer là-dedans, alors je mange en
silence.
Mais là, on me demande ce que j’en pense, moi qui a 3
enfants ?
Hum, ben j’en pense que j’ai allaitée quand même longtemps,
soit 20 mois, 31 mois et 4 ½ ans.
Outch, silence total
Alors je me justifie en parlant des recommandations de l’OMS
qui suggère d’allaiter au moins jusqu’à 2 ans, j’explique que jamais un enfant est venu
se servir lui-même et qu’à la fin, il ne buvait que le matin…Encore et
toujours des justifications
…Devoir expliquer quelque chose qui fait partie de
la vie, le combat n’est pas fini…
Je me justifiais quand j’allaitais et je dois continuer de
le faire maintenant que je n’allaite plus…
Alors oui, même si je ne trouve pas
ça normal que l’allaitement doive être normaliser, il reste tout de même une
cause dont je me fais honneur de défendre

Activités d’hiver à venir

À la Nuit Blanche l’hiver dernier…

À ce temps-ci de l’année, c’est le temps des carnavals, fêtes des neiges et autres festivals d’hiver. La plupart sont gratuits et regorgent d’activités originales. En voici quelques-uns que j’ai répertorié pour vous :

Laval en blanc


C’est quand ? du 27 au 29 janvier
C’est où ? À la berge des baigneurs à Ste-Rose

Exposition de cerf-volants géants, glissades, sentier de patin, tyrolienne, traîneaux à chiens, feux d’artifice et plus encore au menu !!

Gèle ton week-end

C’est quand ? du 27 au 29 janvier
C’est où ? À l’île des Moulins de Terrebonne

Glissade, mascottes (avec des personnages d’Imports Dragon entre autre), jumpaï, spectacles, feux d’artifice et bien d’autres activités seront de la partie !

Carnaval de Québec


C’est quand ? du 27 janvier au 12 février
C’est où ? Sur 6 sites de la ville de Québec

Il y a tellement de choses à faire pour tout énumérer…Défilés, tire sur la neige, spectacles, patins, glissades, animation avec le bonhomme Carnaval…Mieux vaut regarder la programmation complète pour se donner une bonne idée des activités proposés.

Carnaval hivernal 

C’est quand ? le samedi 28 janvier
C’est où ? Parc Olympia de Deux-Montagnes

Ballade en traîneau, glissades, patin, golf sur neige, chocolat chaud, soupe, hot-dogs et tout ce qu’il faut pour passer une belle journée familiale.

Soirées au flambeaux au Parc du Domaine Vert

C’est quand ? Samedi 28 janvier au samedi 18 février
C’est où ? Parc du Domaine Vert à Mirabel

Glissades et patins en famille et marche en sentier ou raquettes. Que l’on soit résident ou nom, ces soirée coûtes 10$ pour les 16 ans et plus, mais sont gratuites pour les enfants.

Bal des neiges

C’est quand ? Du 3 au 20 février
C’est où ? Au parc de la Confédération à Ottawa, au parc Jacques-Cartier à Gatineau et au Canal Rideau à Ottawa

Cet année, c’est le 39ème bal des neiges avec les Glamottes, célèbre mascottes de l’événement. Encore une fois, plusieurs activités extérieures telles que patin, sculptures sur neiges, initiation au ski alpin et bien d’autres encore.

Patinez aux flambeaux

C’est quand ? Les 3, 10 et 24 février
C’est où ? Parc Ducharme de Ste-Thérèse

Soirée de patin libre ou la patinoire sera éclairée d’une centaine de flambeaux. Feu de foyer et chocolats chauds seront aussi de la partie.

Fête de l’hiver
C’est quand ? Le 4 février
C’est où ? Parc Charbonneau de Boisbriand

Jeux gonflables, fermes glissades et autres animation en après-midi. En soirée, patin et glissades seront toujours de la partie, mais il y aura aussi une ambiance de fête avec DJ et feux d’artifices.

Carnaval d’hiver 

C’est quand ? Le 11 février
C’est où ? Parc Charbonneau de Rosemère

Il y aura des promenades en carriole, une tyrolienne, du soccer bulle, des mascottes et plusieurs autres activités familiales.

Fête des neiges

C’est quand ? Les 11 et 12 février
C’est où ? Au jardins du Manoir Globensky de St-Eustache

Mini-ferme, cardio plein-air, fate bike, feux d’artifice, patin sur la rivière et plusieurs autres activités hivernales et spectacles dont Caillou pour conclure la fête.

Journée Plaisirs d’hiver

C’est quand ? Le 18 février
C’est où ? Au Parc Ducharme à Ste-Thérèse

Initiation au ski de fond, glissades, bowling humain gonflable, patin et bien d’autres choses !

Fêtes hivernales de Blainville

C’est quand ? Les 18 et 19 février
C’est où ? Au parc Équestre de Blainville

Fabrication d’un ballon de glace, traîneau à chiens, jardin de glace, feux d’artifices et autres.

Nuits polaires de Trois-Rivières

C’est quand ? Les 18 et 25 février et 4 mars
C’est où ? Au centre-ville de Trois-Rivières

Animation, spectacles et feux d’artifice. La programmation complète sera dévoilée le 31 janvier.

Montréal en lumière
C’est quand ? Du 23 février au 11 mars
C’est où ? Un peu partout à Montréal

Spectacles et activités diverses, certaines sont gratuites, d’autres sont payantes, il faut regarder la programmation pour choisir ce qui nous plaît d’avantage, car il y a de tout pour tous.

Nuit blanche de Montréal
C’est quand ? Dans le nuit du 4 au 5 mars
C’est où ? Un peu partout à Montréal

Lumières, spectacles, entrées gratuites dans les musées, grande roue, glissades géante et j’en passe !! Restez à l’affût, la programmation sera annoncée le 13 février.

Comme toujours, j’ai regardée ce qui était prêt de chez-moi ou ce qui me parlait d’avantages, mais si vous connaissez d’autres festivals des neiges intéressants, n’hésitez pas à les partager !!!

La méthode KonMari

Je vous disais dans mon dernier billet que j’étais en plein
ménage chez moi. La vie est parfois est injuste, mais elle sait aussi bien faire
les choses par moment. Comme la semaine dernière quand la bibliothèque m’a
téléphonée pour me dire qu’on avait reçu une de mes 52 réservations, youhou ! (J’exagère
un brin, mais j’en ai beaucoup), soit Le pouvoir étonnant du rangement :
désencombrer sa maison pour alléger
sa vie
de Marie Kondo. C’est un petit livre
de 218 pages portant sur la méthode KonMari qui a été développée par l’auteur.
Tout d’abord, la méthode KonMari, c’est quoi ça ?

C’est une méthode de rangement développée par l’auteur Marie
Kondo, d’où le nom méthode KonMari. L’auteure est japonaise et nous n’avons pas
tout à fait les mêmes espaces de rangements au Québec qu’au Japon, mais reste
que c’est une méthode très bien adaptée pour ici. C’est une façon de ranger qui
permet de tout voir en un seul coup d’œil. Laissez-moi pour l’expliquer étape par
étape. 
Trier pour mieux ranger
La première étape est le triage. Avant de ranger, il faut
jeter ! Ou donner, ou recycler ou tout ce que vous voudrai, mais il faut que ça
sorte de votre demeure !! Et pas question garder des objets qu’on ne veut plus en
se disant que telle ou telle personne le voudrait peut-être, on se débarrasse
de ce que l’on ne veut plus tout de suite ! Et la meilleure façon de faire le
tri, c’est de tout vider nos objets de la même catégorie et les trier et non de
le faire pièce par pièce. Prenons les livres par exemple, je peux en avoir dans
ma chambre, dans mon salon, dans le bureau…Les mettre tous ensemble permet
d’avoir une vue globale et souvent, on se rend compte qu’on a plusieurs choses
en double ou en triple. Le ménage doit se faire le plus rapidement possible, car
si on traîne ça, il sera toujours à recommencer.
Mais comment choisir ce que je garde ?

Il faut écouter sa petite voix du cœur. Prendre chaque objet
dans ses mains et se demander s’il nous apporte encore de la joie !! J’avoue
que ça fait spirituelle comme approche, mais ça fonctionne !! À quoi bon
conserver un chandail que l’on ne porte pas parce qu’il est beau, parce qu’on l’a
acheté en solde ou parce qu’on l’a reçu en cadeau ?
Faire le rangement par étape

On commence notre rangement par les vêtements, ensuite par les
livres, les papiers, les objets divers (vous savez, les fameuses collections ou
les tiroirs de trucs au cas où…) et finalement, les choses auxquelles on est
sentimentalement attaché.
Ranger par catégorie

On range ensuite nos choses par catégories.  Placer par exemple les vêtements par
catégorie dans la garde-robe comme les robes, le linge d’entrainement, les
manteaux…Il doit y avoir une certaine logique, comme de ranger les souliers près des sacs à main par exemple. 
Faire son rangement à la vertical
On ne fait pas de pile, tout doit être rangé à la verticale,
fini les piles de livres, de papier et de vêtement ! Mais comment fait-on pour
ranger nos vêtements à la verticale ? Il faut maîtriser l’art du pliage.
Il faut trouver le centre de son vêtement pour le plier en trois afin qu’il
tienne debout. Et comme les vêtements tiennent ensemble, ils ne se froissent
pas. Ça semble un peu complexe dit comme ça, mais il y a des tonnes de vidéos sur YouTube qui expliquent bien comment faire. Je n’y croyais pas trop au début, mais je n’en reviens pas de l’espace que j’économise dans mes tiroirs !! Et c’est beaucoup plus facile de trouver les vêtements que je cherche. Bien sûre, mes manteaux, jupes et robes sont toujours suspendues sur des cintres dans la garde-robe. Je n’ai pas terminé encore, car on est quand même 6 à vivre ici, mais je peux vous dure que plusieurs sacs de vêtements ont déjà quittés la maison. 

Voici mon tiroirs de chandails à manches longues plier selon la méthode KonMari


Personnellement, je n’en suis pas à remercier mes objets de
leurs bons et loyaux services avant de les donner, je ne crois que ma sacoche mérite d’être vidée
pour se reposer chaque soir et je ne pense pas que cette méthode va
révolutionner ma vie…Mais reste que ça fait du bien de se débarrasser du superflu. Et chacun peut y mettre ses limites, je ne suis pas prête à me départir de
certains souvenirs d’ados par exemple, mais j’ai laissée partir plusieurs
vêtements et livres par contre. Et ça fait tellement du bien de faire de l’espace,
on respire mieux !!
Reste que le problème n’est pas seulement l’accumulation d’objets,
je veux aussi faire des achats plus réfléchis. Si je dois aller m’acheter des
nouveaux pantalons, ce n’est pas normal que je ressorte du magasin avec 2
nouveaux t-shirts. Je veux vraiment me questionner davantage sur mes achats et
me limiter à ce dont j’ai besoin. J’ai donc décidée de me choisir 3 catégorie
d’objet pour lesquels j’ai beaucoup d’items chez moi et pour lesquelles je ne
veux plus dépenser pour le moment :
1-Les thés parce que c’est gênant comme j’en ai beaucoup !!
Depuis 1 an, je n’achète que mes préférés lorsqu’ils sont terminés. Fini les
nouveautés pour le moment !
2-Les gels de douche et les savons. J’adore les odeurs, je
tombe facilement en amour avec de nouveaux gels de douche et je me retrouve
avec une belle collection. Même chose pour les savons, surtout que je suis
toute équipée pour en faire et qu’il me reste une tonne de glycérine à passer. Donc
plus d’achats de cette catégorie non plus tant qu’il en reste…Et j’en ai pour
au moins 2 ans !
3-Les livres…ça c’est difficile. Mon problème est surtout au
niveau des nouveautés. Mais l’ennui est que j’en ai tellement que je n’ai pas
le temps de les lire et ils s’entassent sur ma table de nuit en attendant que
leur tour arrive. Et ça c’est s’ils ne se font pas prendre leur place par une
réservation que je reçois de la bibliothèque…Je me suis donc donnée pour
mission de lire tout ce que j’ai à lire ici avant d’en acheter d’autres. Je n’arrête
même plus auprès des croques-livres, ça beau être gratuit, je ne les lirai pas
plus alors à quoi bon…
Minimalism

J’avais envie d’aller plus loin dans ma quête du désencombrement alors j’ai regardé le documentaire Minimalism sur Netflix. Ça fesse, sérieusement
!! C’est vrai que ce n’est pas parce qu’on a plus de chose qu’on est
nécessairement plus heureux. Je n’ai pas de mots pour décrire ce documentaire,
mais si vous en avez la chance de le voir, faites-le. 
Ce qui est intéressant est que le minimaliste est propre à
chacun. Il n’est pas nécessaire de vivre dans une tente sans eau courante avec seulement 10 morceaux de vêtements pour le pratiquer. Pourquoi
ne pas y aller un objet à la fois tout simplement ?
 À go, je termine le rangement des
vêtements et après, j’attaque les livres !!
1,2,3, Go !

Mot-phare de 2017: Équilibre

Je n’écris pas beaucoup ces temps-ci, je profite de ce début
d’année pour épurer et faire du ménage. Tout y passe dans la maison :
les vêtements, les jouets, les papiers…J’en profite aussi pour faire mon ménage
virtuel, blogue inclus. Je retravaille mes textes, les remet goût du jour où bien
je les enlève tout simplement, car ils n’ont plus leur raison d’être. Je me
rends compte qu’en 10 ans, il s’en est passé des choses.
Fidèle à ma tradition qui dure depuis quelques années, je ne
m’impose plus de résolutions que je ne tiendrai pas (comme celle d’aller
chercher mon permis de conduire, genre), mais je me choisit plutôt un
mot-phare. Comme nous sommes rendue le 14 janvier, je me dis qu’il est temps de
le choisir et de me l’approprier.
Je ne savais pas encore quel mot choisir, mais il s’est
imposé de lui-même quand je suis tombée sur ce dessin à colorier de Mme Doo :
C’est exactement ça qu’il me faut pour 2017, de l’équilibre
!! C’est tellement difficile de trouver l’équilibre parfait avec toutes les
obligations de la vie. Chéri doit travailler, je dois aller à l’école, les
enfants aussi, mais le reste, ça nous appartient. Je suis tannée de devoir
toujours couper dans le ménage, dans les entraînements ou sur les sorties.
Notre horaire doit être moins chargé. Je préfère laisser tomber certaines
choses maintenant qu’en cours de route…
Commençons avec les activités. Les enfants faisaient du
karaté et de la natation cet automne. Ils préfèrent le karaté et savent nager.
Il reste un niveau à faire à ma grande avant de penser être sauveteuse…mais
elle a 10 ans, est-ce si grave si elle le fait plus tard ? D’autant plus que
chéri peut amener gratuitement les enfants nager à son gym, alors la pratique
ne se perdra pas. Gym où il s’entraîne sur ses heures de travail, donc aucune
entrave à notre vie familiale. Même chose pour ma course, je le fais quand les
enfants quittent pour l’école alors ni vu ni connu. Et le Kangoo, lui ? J’arrête
pour le moment, j’adore ça, mais c’est une grosse course contre la porte
arriver à l’heure alors tant pis, je reprendrai cet été si mon horaire me le
permet. Donc en résumé, il nous reste 2 soirs/semaine de karaté. Si j’ajoute à
ça 1 réunion du conseil d’établissement par mois et 1 cuisine collective de
collations/mois, on devrait s’en sortir.
Et les repas, eux ? Vous savez la fameuse question du qu’est-ce
qu’on mange ce soit ? Comme je viens de le mentionner, je participe à une
cuisine collective 1 fois par mois. La mijoteuse peut dépanner une fois de
temps en temps, c’est sûr…Sinon, le mieux reste de préparer des plats d’avance
à mettre au congélateur. J’ai une semaine encore à la maison pour le faire.
Sinon, j’avais pensé le faire à tous les dimanches matin…Où bien faire de plus
grosses portions en cuisinant pour faire plus d’un repas et des lunchs…Bref, ce
point reste à développer…
Et le ménage, le satané ménage…Comme mentionnée plus haut,
je suis en mode épuration. Je lis présentement Le pouvoir étonnant du rangementde Marie Kondo et même si je n’adhère pas à tout, ce petit livre m’inspire. Je me
dis que si j’en ai moins, j’en aurait forcément moins à ramasser ? Et les enfants
grandissent et aident de plus en plus à ranger, il ne faut pas l’oublier…
Je vous avoue que je me relis et je ne sais pas trop ou je m’en
vais…C’est vraiment du renouveau pour moi d’avoir à faire 3 stages dans 3
endroits différents et de devoir me trouver un travail par la suite…Je trouve
ça difficile de devoir m’organiser sans trop savoir ce qui m’attend…Et oui, ça
me fait peur de ne plus étudier et faire des travaux, mais de ‘’travailler’’ 35
heures/semaine….Ça fait tellement longtemps que je n’ai pas fait ça…Mais une
chose est sûre, je ne veux pas m’en faire avec la vie et stresser avec tout ce
qu’il y a à faire. Je veux prendre mes fins de semaine pour relaxer avec les
enfants, pas pour courir à préparer la semaine…Peut-être que j’idéalise le
tout, je ne sais pas, je verrai en temps et lieu…Et en moment de panique, je me
dis que j’aurai toujours mon dessin à portée de main puisque qu’il est collé
dans mon agenda. Je pourrai ainsi me rappeler que c’est à moi de créer mon
équilibre et à personne d’autre…

***Juste à côté du dessin, on y vois une page à remplir avec un dessin de soi et le  »same old shit à transformer en  »crazy new shit ». Je ne l’ai pas encore remplie, mais si vous êtes curieux d’en savoir plus sur le sujet, je vous invite à aller voir ce vidéo de motivation de Karine Champagne…***