Fierté de maman !

Evan a eu 8 ans, hier, 8 ans ! Je n’en reviens pas qu’on en soit déjà là ! C’est hier que j’accouchais de lui et là il achève sa 2ème année du primaire, lit des BD à la tonne, écrit en lettres attachés, s’intéresse aux noms de villes, de pays, fait des tonnes de construction de légo, téléphone ses amis seuls, bref il grandit !! 
Malgré sa dyspraxie verbale, il ne cesse de m’étonner ! Il est sociable, a des tonnes d’amis, se fait inviter chez un et chez l’autre à toutes les fin de semaine et est d’une incroyable intelligence. Au point de parfois ne pas comprendre pourquoi les autres ne comprennent pas ou de se faire un malin plaisir de répondre à la place de sa sœur lorsqu’il s’agit de mathématiques. Et comme chaque fin d’année, en plus d’en avoir plein son casque de l’école, il est à bout de l’orthophonie ! Et honnêtement, je le comprends, je pense que n’importe qui serait tanné de tous ses r-v. Il nous obstine qu’il n’en a plus besoin, qu’il est  »guéris ». Je déteste quand il dit ça, ce n’est pas une maladie la dyspraxie, il ne va pas en guérir, mais il va s’améliorer par contre. Plus qu’une rencontre encore et il est en congé pour l’été !
Il faut dire qu’il a travaillé très fort cette année. C’est la première fois qu’il était aussi intéressé à avoir un rôle parlant dans la pièce de théâtre de l’école. Mieux encore, il souhaitait le rôle principal, soit Lucky Luke, puisqu’il est un mordu de B.D. Il ne l’a pas eu, mais malgré tout, il avait un rôle qui parlait énormément. Et en toute objectivité, les rôles étaient pas mal égaux au niveau des textes cette année. C’est sûre que ça reste une obligation, il doit le faire, et même si il ferait un arbre, je serais fière de lui, mais c’est beau de le voir parler devant les gens comme ça. Il a une mémoire incroyable, il n’a donc pas eu de difficulté à apprendre son texte, mais reste qu’on a beaucoup pratiqué la prononciation avec lui. Parfois il s’est fâché, s’est tanné même, mais on s’est expliqué et il est vraiment fier d’avoir relevé le nouveau défi d’avoir un rôle parlant !
Evan et Maïté à leur pièce respective
 (parce que même si je parle d’Evan, je je suis aussi fière de Maïté !)

Il était si fier qu’il était persuadé qu’il aurait un trophée au Gala des masques !! Tellement sûre de lui qu’il n’arrêtait pas de me répéter qu’il avait hâte au gala pour avoir son trophée ! Évidement, j’ai tenté de lui freiner son ardeur. Oui, il est fier de lui et il a le droit de l’être, mais on s’entent que tout le monde étaient bons et devoir choisir l’élève qui a été le plus persévérant et celui qui a été le plus performant de chaque classe, ce n’est pas une mince affaire !! Au point que je suis convaincue que certains profs doivent parfois piger parmi leur élèves pour éviter d’avoir à faire ce choix déchirent. 
Malgré tout, il avait raison !! Le sourire de fierté qu’il avait quand je suis allée le chercher au service de garde ce soir là !! Il ne pouvait pas attendre d’être à la maison pour me montrer son trophée de la persévérance, il devait me le montrer tout de suite !! Je ne suis pas du genre à vouloir que mes enfants gagnent ou soient les meilleurs dans tout, mais des petites choses comme ça, ça me rend vraiment trop fière ! Si il  était assez sûre de lui pour penser qu’il l’aurait, il a clairement confiance en lui et ça, je trouve ça merveilleux !!


Evan et son fameux trophée

2 Comments

  1. Marie-Eve Boudreault

    juin 11, 2016 at 11:29

    Félicitations pour cette belle réussite et votre persévérance à tous les deux 🙂

  2. admin

    juin 13, 2016 at 8:27

    Merci, mais je lui laisse tout le crédit 🙂

Leave a Reply