L’achat d’un dictionnaire

L’an dernier à pareil date, je me penchais sur l’achat d’un nouveau dictionnaire. Je retournais aux études, les enfants commençaient aussi à l’utiliser à l’école, alors je me disais qu’il était temps, que mon  »nouveau » petit Robert de 1997 aux quelques pages arrachés avait fait son temps.

Mais là, la fameuse question, je me tourne vers quoi ? Robert ou Larousse ? J’ai même lancé un appel sur Facebook à ce sujet et les avis étaient partagés…On est même venu brouiller les cartes en me suggérant le Multi !!!

Je me suis dis que le mieux était de me questionner sur mes besoins. Pourquoi j’en avais besoin ?

-Pour trouver des définitions pointus pour mon cours de classification. Parce que tsé, on classe ça ou un livre sur les gouramis si on ne sait pas ce que c’est ? ;
-Pour les définition de certaines personnes célèbres qui me sont inconnues;
-Pour vérifier l’orthographe des mots, autant pour moi que pour les enfants;
-Pour que les enfants apprennent à aimer le dictionnaire comme je l’ai aimé. Vous savez, trouver un mot, se perdre à en lire un autre, regarder les images…

Ça me prenait donc un dictionnaire contenant autant les noms communs que les noms propres et avec des images. Mon choix s’est arrêté sur le Larousse illustré, mais avoir eu les moyens, je crois que j’en aurait pris un de chaque…

Quelle est la différence entre le Robert, le Larousse et le Multi ?

Le Robert: C’est un dictionnaire de langue qui se concentre sur l’orthographe, l’éthimologie et la définition des mots. Il possède un peu plus de mots que le Larousse, car les noms propres sont dans un ouvrage à part

Larousse: Même si c’est aussi un dictionnaire de langue on peut aussi dire de lui qu’il est encyclopédique. On y trouve beaucoup d’information. Pas autant que que dans une encyclopédie, mais quand même.

Le Multi : Les avis sur ce dictionnaire sont partagés, Les définitions sont parfois pointus et peu adaptés aux enfants. Mais il demeure un dictionnaire de langue dans lequel nous pouvons vérifier l’orthographe des mots.

Il n’y en a pas un meilleur que l’autre, tout dépend de l’usage que nous voulons en faire. D’autant plus que ce ne sont pas les mêmes mots qui se retrouvent dans ces 3 ouvrages. Et il en existe des tas d’autres. Sans compter les dictionnaires spécialisés qui se concentre sur une spécialité comme le dictionnaire de jouale québécois ou celui de médecine, pas exemple.

Il ne faut pas oublier les dictionnaires en ligne aussi. Quelques uns sont payant, mais souvent accessible via le site web de notre bibliothèque. Sinon, voici mes 3 dictionnaires (gratuit) en ligne préféré:

Larousse http://www.larousse.fr
En plus du dictionnaire français, on a aussi accès à celui en anglais, espagnol, italien et allemand. On peut y regarder les conjugaisons, il possède un portion encyclopédique et même une section cuisine.

Le Grand dictionnaire terminologique http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/
Ce dictionnaire est rédigé par l’Office québécois de la langue française, on a donc l’heure juste sur le vocabulaire accepté. On peut aussi voir les mots en anglais, espagnol et autre langue.

Le Dictionnaire visuel http://www.ikonet.com/fr/ledictionnairevisuel/
C’est le dictionnaire préféré des enfants. Ils adorent regarder les images sur lesquelles on y découvre pleins de nouveaux mots. Idéal pour les recherches et les oraux !

J’espère que j’aurai su vous guider dans votre achat. C’est tellement un question de goût. Et vous, c’est lequel votre préféré ?

Pour conclure, je vous laisse sur cette petite blague :

crédit : www.pixton.com

2 Comments

  1. Anonyme

    septembre 17, 2015 at 5:38

    bonjour de France
    Personnellement j'aime beaucoup le CRISCO. C'est un dictionnaire de synonymes, il donne aussi la définition des mots avec des exemples. Je le conseille à tous les jeunes qui font leurs devoirs chez moi.

  2. admin

    septembre 18, 2015 at 2:17

    C'est vrai que les dictionnaires de synonymes sont pratiques 🙂

Leave a Reply