Panier de Noël

Ça fait des semaines que je mijote ce billet dans ma tête, mais que je ne l’ai pas écris encore…Pas juste par manque de temps, mais aussi par peur de manquer de tact en l’écrivant…Je ne sais vraiment pas comment m’y prendre, alors je sais que ça va être décousue mon affaire…

Ce n’est pas une surprise pour personne, je suis retourner travailler a la mi-novembre. Je m’en serais passée, mais si je l’ai fait, c’est que je n’avais pas le choix, un seul salaire ne suffis pas pour le moment. Une gentille personne de mon entourage m’a alors mis en contact avec des ressources pour avoir des paniers de Noël. Ce que j’ai refusée, par orgueuil oui, mais aussi parce que je me disais que contrairement a d’autres qui ne peuvent pas, je peux travailler, moi. J’espérais que quelqu’un qui en est plus besoin que moi l’aille a ma place. Mais ça ne marche pas comme ça. Les organismes communautaires d’ici, c’est de la grosse bouette, car il ne fonctionnent pas ensemble. Tu peux avoir de l’aide d’un sans que ça te brîme d’une autre. A chaque année je fais le même constat et voit les mères de la maison de la famille que je fréquente jouer a  »c’est moi qui a eu le plus de paniers… »Je trouve ça tellement poche. Surtout que je connais la situation de ses filles (puisque j’anime des ateliers) et je sais qu’elles ne sont pas toutes si mal prise que ça. Pour moi la nourriture, c’est sacrée, c’est vraiment la dernière place ou je vais couper, kit a faire l’épicerie sur la carte de crédit. Non, vraiment, ça me dépasse, oui on est pas riche, mais non, je ne volerais pas la place de quelqu’un qui en plus besoin que moi. J’ai déja la chance de faire les cuisines collectives chaque mois, alors je ne crois pas avoir besoin de plus. Le seul  »panier » que j’ai acceptée est celui de moisson laurentides, mais je l’ai en échange du temps que j’ai mis pour la guignolée, alors je me sens moins coupable de l’accepter. J’ai aussi acceptée une session de photo en me disant que ça ferait de beaux cadeaux aux gens que j’aime ainsi que des cadeaux provenant de chez Déco Découverte pour les enfants. On a tout acheté leurs cadeaux usagés par soucis d’économie et d’écologie, alors je me suis dis que je pouvais bien acceptée ça. J’ai donc 3 grosses boîtes sous le sapin qui attendent sagement que les enfants les ouvrent, car M. arrive demain et qu’on l’attendait pour fêter Noël en famille…

Sincèrement, je ne veux pas avoir froissé personne avec ce billet. Ce n’est pas de la jalousie mal placé, c’est surtout qu j’ai de la misère a comprendre ce concept de paniers de Noël…

1 Comment

  1. Annie

    décembre 30, 2009 at 2:36

    Ton attitude est au contraire très digne ma belle Ginger et je souhaite que 2010 soit une année toute douce pour vous avec tout l'argent qu'il vous faut pour être heureux.

Leave a Reply