Vivre simplement

La semaine dernière, j’ai reçu un livre magnifique. Soit Vivre simplement-Sortir du chaos moderne et s’offrir une vie plus douce. J’avais envie de laisser tomber ma lecture du moment pour m’y consacrer tellement il m’attirait. Chose que je n’ai pas fait, car mes lectures pour l’université et mes réservations de la bibliothèque étaient malheureusement prioritaires. Je les ai par contre rapidement terminées pour attaquer ce bel ouvrage signé Elisabeth Simard du blogue Ruban Cassette.

Qui est Elisabeth Simard ?

En toute franchise, je ne connaissais pas l’auteure de ce livre. Ce n’est pas la première fois que je découvre un blogue en lisant le premier livre de l’auteur et ça ne sera sûrement pas la dernière non plus. Des blogues, il en pleut, on peut donc facilement s’y perdre. Sur Ruban Cassette, Elisabeth nous partage ses inspirations quotidiennes en toute simplicité. Vivant dans la région de Québec, elle est maman de 3 enfants, certifiée en Simplicity Parenting Life, travaille en environnement, fait de la photographie et publie le magazine Lentement. Une mère comme les autres qui fait son gros possible pour aspirer à la vie de famille qu’elle souhaite vivre à tous les jours, on peut donc facilement s’y identifier.

Comme je l’ai mentionnée plus haut, ce livre est magnifique. Le genre de livre qui aurait attiré mon attention en librairie juste avec son titre et sa couverture douce. Je vous attends déjà me dire que la couverture d’un livre, ça ne veut rien dire, que ce n’est que du marketing. En y pensant, c’est vrai que j’ai déjà lue des chefs d’œuvres à la couverture fade de même que des livres magnifiques sans contenu intéressant…Reste que la couverture blanche avec les fleurs m’a charmé tout comme l’intérieur dans lequel on découvre d’autres aquarelles et des photos vraiment inspirantes.

Mais de quoi ça parle ?

Outre le fait qu’il soit beau, il y a quoi dans ce livre ? Des trucs, des conseils, des idées pour se simplifier la vie et en profiter pleinement avec ses enfants. L’idée du minimaliste est très présente sans être agressante et c’est ce qui m’a charmé. Je sais bien que quand on écrit un livre sur un sujet, c’est qu’on y croit et que l’on veut convaincre tout le monde que c’est la meilleure façon de faire et c’est normal. Pourtant, j’avais l’impression de lire une grande amie qui me parlait de sa façon de vivre, sans tenter de juger ma vie et mes valeurs.

Le livre est divisé en grandes catégories et l’auteure nous offre sa vision de la simplicité sous plusieurs facettes : d’un point de vue financier, sur le temps passé en famille, le ménage, le temps pour soi et j’en passe…Vous pourrez autant y trouver une recette de pâte à modeler que des trucs pour désencombrer ou la liste des essentiels à avoir sous la main pour faire ses propres produits ménagers. Ce n’est pas une perte de temps de faire le plus de produits possibles par soi-même. Non seulement c’est une façon d’économiser et c’est mieux pour l’environnement, mais c’est aussi du temps de qualité passé avec ceux que l’on aime à créer ces choses. Et ne pas le faire, n’est pas mal non plus, chacun est livre de le faire ou pas.

Minimalisme à quel point ?

Au point qui vous convient le mieux ! C’est ce qui fait la beauté de ce livre, rien n’est imposé, tout est une question de choix et d’équilibre. Avec 3 enfants, je sais bien que je ne peux pas vivre qu’avec une valise contenant des vêtements pour chacun, mais pas besoin de crouler sous les vêtements et les jouets non plus. Il n’y a pas une semaine ou je ne trouve pas d’objets qui nous quittent, que ce soit pour Kijiji, pour donner à une amie ou bien pour aller aux poubelles. Quand on donne, c’est important que la personne qui reçoit soit avertie. Je déteste me faire donner un sac de linge en me faisant dire : « Prends ce que tu veux et va porter le reste à l’église… » C’est une façon de se désencombrer, mais d’encombrer les autres. Comme si on se sentais moins coupable en se disant que ça va à quelqu’un que l’on connait. Tout le monde y gagne à apprendre à dire non aux choses que l’on nous donne même si c’est parfois difficile.

Et mon désencombrement à moi ?

Il y a environ 1 an, je m’étais lancé dans la méthode Marie Kondo et je vous avais promis de revenir sur le sujet. Comme je l’ai dit, je sors des choses de la maison à toutes les semaines. Je fais attention à ce que j’achète, mais j’ai encore parfois des achats impulsifs, comme la fois ou j’ai craquée pour la nouvelle édition du premier livre d’Harry Potter par exemple. C’est ridicule, j’ai la vieille édition, mais je trouvais la nouvelle si belle que je me suis convaincue de l’acheter en me disant qu’elle irait à ma fille un jour…Aussi bien dire que mon objectif d’acheter moins de livre est loin d’être atteints…Par contre, je m’en suis beaucoup mieux sortie dans les achats de thés et de produits de beauté. J’ai parfois acheté quelques recharges de thés (surtout du English Breakfast ou du thé vert), mais j’ai terminé plusieurs thés à ma grande joie. Pour les produits de beauté, malgré quelques achats dans des salons d’artisans ou dans de grandes ventes à rabais, il me reste très peu de produits en doublons et j’ai seulement 3 gels de douches de stockés, ce qui est une grande amélioration. Nos tiroirs restent toujours rangés à la verticale, ce qui permet à mes enfants de voir tout ce qu’ils ont et de sortir eux-mêmes les vêtements devenue trop petits pour eux. Fini les séances d’essayage à chaque saison. Je suis contente, ma maison ressemble de plus en plus à ce que je veux qu’elle soit, mais c’est un travail de tous les jours.

© Annie Laflèche

Heureusement que la pile de livre qui se trouve sur ma table de chevet et ceux des enfants sont absents de cette photo…L’achat de livres est clairement ma pire compulsion…

Le Slow Parenting

Le slow parenting est le sujet du livre qui m’a le plus touché. Lorsque je suis avec les enfants, je me tiens loin de mon ordinateur et de mon téléphone, sauf pour prendre des photos. J’aime profiter du moment présent. La vie va tellement vite. Avec des enfants, le ménage s’accumule vite, mais les impliquer aide tellement !! Non, ils ne sont pas toujours heureux de m’aider, mais ils finissent par comprendre que ça m’aide et nous laisse plus de temps à passer ensemble. Ce matin ils m’ont aidé à faire la salle de jeux et le dîner, par exemple. Ce qui nous a permis de jouer à des jeux de société et vidéo ensemble par la suite. Si j’ai choisie de travailler à temps partiel, c’est pour passer plus de temps avec eux. L’ennui, c’est que je travaille certains soirs et une fin de semaine sur 2, mais quand je suis là, j’essaie d’être là à 100%. Même si ça donne des situations comme finir une lecture ou un billet de blogue un dimanche soir à presque 23h00 😉

Vivre simplement porte bien son titre, car ce livre donne envie de vivre simplement !

Titre: Vivre simplement-Sortir du chaos moderne et s’offrir une vie plus douce/ Élisabeth Simard

Éditeur: Guy Saint-Jean

ISBN: 9782897583644

Prix: 24,95$

Décharge : Un gros merci aux éditions Guy Saint-Jean pour l’envoi de ce merveilleux  livre. Je n’ai pas été payé pour écrire ce billet et mes opinions sont sincères, comme toujours.

1 Comment

  1. forexloveu

    mars 27, 2018 at 7:23

    Merci pour ce que vous faitehttp://customwriting18y.com/

Leave a Reply