Destination Cantons de l’Est

J’aurais aimé venir écrire ce billet avant, mais on est jamais chez-nous depuis quelques jours alors le temps que je peux passer derière un écran pour écrire un billet se fait plutôt rare. Je fini mes vacances dimanche et les enfants recommencent l’école seulement le 31 août, alors je pense que j’ai encore le droit de parler de destination vacances. On voulait faire différent  cette année et comme nous sommes  allé plusieurs fois à Québec, Toronto et Ottawa, on avait besoin d’une nouvelle destination. On aurait bien aimé allr dans les Adirondacks aux États Unis, mais comme le taux de change est loin d’être à son meilleur, on a plutôt choisi les Cantons de l’Est. De mémoire, je ne crois pas avoir été plus loin que St-Jean-Sur-Richelieu sur la Rive-Sud, alors l’idée me plaisait bien. 
Nous sommes partie un petit 2 jours, mais un 2 jours bien remplis. Et question de limiter les dépenses, on a pris qu’une nuit d’hébergement, ce qui signifie partir très tôt le matin et revenir très tard la journée suivante. 
Première destination, un incontournable, soit la Laiterie de Coaticcok. Nous nous sommes arrêté y pique-niquer en acompagnant notre lunch d’un bon sac de fromage en grains tout frais. Et naturellement, de la crème glacé pour dessert. Ce qui est génial, c’est qu’ils possèdent plusieurs sortes qu’on ne retrouve pas en épicerie telles que gomme ballonne, barbe jaune, orange et j’en passe…Évidement, quand je dis on, je devrais dire eux, car avec mon intolérance aux lactoses, j’ai seulement goûter les cornets des enfants du bout des lèvres, mais bon, c’est mieux que rien.
Les enfants qui dégustent avec plaisir leur cornet à la Laiterie de Coaticcok.


Nous sommes ensuite allé nous promener au Parc de la Gorges de Coaticook. On prévoyait déjà d’aller y voir Foresta Lumina en soirée, alors pour quelques dollars de plus, on pouvait visiter l’endroit en plein jour. Le parc est gigantesque, nous avons été sur le pont suspendue, dans la grotte, en haut de la tour et visiter la centrale d’hydro-québec. On aurait aimé à la petite ferme, mais les enfants étaient épuisés. Les poussettes n’étant pas conseillés (beaucoup d’escaliers et on monte et descend continuellement les sentiers), on avait le porte-garçon (interdit de dire-porte-bébé devant lui, alors chut) pour Zek, mais il a marché énormément aussi. Saviez-vous qu’en général, un enfant peut marcher le même nombre de km que son âge ?

Pont supendu du Parc de la Gorge de Coaticook

Nous en avons donc profité pour aller porter nos trucs au môtel et pour se baigner un peu. Comme les 2 môtels de Coaticook étaient complet, on en a touvé un environ 20 minutes plus loin, soit à Lenoxville. La Marquise était très basique, mais il y avait une piscine et le petit déjeuner était fournie alors c’était parfait. Et comme on prévoyait rentrer tard, avoir une entré directe à notre chambre sans devoir passer à la réception faisait notre bonheur. Notre heure de départ pour Foresta Lumina était 22h00 (oui,il faut réserver plusieurs jours avant pour passer dans les premiers, mais on préférait attendre la veille de notre départ, en cas de pépin nous empêchant de partir), nous n’étions donc pas trop pressé. On a pris notre temps pour trouver un restaurent ou souper et nous nous sommes ballader un peu en ville.
Comme dans l’après-midi, on a eu un peu de pluie lors de notre visite au Parc de la Gorge de Coaticcok, mais paré de nos imperméables du dollorama et nos bottes de pluie, nous étions prêt. Nous avons tous bien aimé celà  malgré que ça été long entré. On est entré sur le site 45 minutes après notre heure de départ, Zek me dormait dans le dos et a en a très peu profité. On l’a réveillé à quelques reprises, mais il a dit que ça ne lui dérangeait pas de ne pas voir. C’était vraiment féérique, les films avec hologrammes sont vraiment bien fait, on jurerait que l’arbre bougeait ses racines réellement. Après avoir visité le parc pendant la journée, c’était magnifique de le revoir en soirée avec toutes ces lumières.
Foresta Lumina, pas facile de prendre des photos dans le noir, mais c’est vraiment magique…Et n’ayez crainte pour Ezekiel, oui il avait le cou cassé car il refusait de mettre le capuchon sur sa tête, mais il était bien et on s’assurait régulièrement que son nez ne soit pas dans le pastique de l’imperméable 🙂

Le lendemain matin, j’en ai profité pour aller courir un peu. C’est la prmière fois que je traine mon linge d’entrainement en vancances et j’avoue que c’était amusant d’aller courir dans un décor différent. Surtout que Sherbrooke, c’est des côtes, des côtes encore des côtes, vraiment pas facile ! Après un bonne douche et après avois déjeuné, nous sommes allé du côté du Festival des traditions du monde de Sherbrooke, un véritable coup de coeur ! Des activités aux saveurs du monde, des kiosques avec de la nourriture de tous les pays (on s’est gâtés avec un churros au miel, menioum !), des jeux gonflable, des kiosques avec pleins de vêtements, sac et autres, mais surtout, de la musique à saveur du monde. Et le mieux dans tout ça ? L’entré ne coûte que 5$ pour les adultes et c’est gratuit pour les enfants. La nourriture extérieure y est interdite, mais on a pique-niqué dans la voiture avant d’entrer sur le site.


Devant les portes de l’Asie

Je suis contente que l’on est trouvé cette activité pour complèeer notre séjour, mais reste que je suis contente d’avoir fait les 2h30 de route pour visiter les Cantons de l’Est, c’est tellement une belle région ! Et il y a temps à découvrir si on décide d’y retourner, on a vue que Coaticook et Sherbrooke après tout 🙂

Leave a Reply