#Jeudiconfession

Ça fait longtemps que ça me trotte dans la tête de participer à cette tradition qui perdure sur la toile, mais ça n’adonnait jamais. Et puis bon,  vous commencez à me connaître depuis le temps, parfois je peut blogger 6 jours de suite et d’autres fois je peux attendre 2 semaines avant de trouver le temps de pondre un seul billet, alors je ne vous mentirai pas : non je ne me confesserai pas ici à tous les jeudis, mais une fois de temps en temps, ça me plaît bien.

Tout d’abord, qu’est-ce que les #Jeudiconfession ? C’est une mode qui est apparue sur Twitter en 2011. Et si je le sais, ce n’est pas parce que j’ai assisté à la naissance de ce mouvement, mais plutôt parce que je l’ai googlé, tout simplement. J’ai un compte Twitter, mais je ne l’utilise jamais. Je n’aime pas ça, ça va trop vite, je me perd… Ce mot-clic (ou hashtag, comme vous voulez) est apparue un soir ou un certain Simon du Québec (et oui, cette mode vient de chez-nous) a vue une annonce de Febreeze, l’a aimé et l’a partagé sur Twitter :

Ok, la publicité de Febreeze avec le poisson rouge dans le salon…elle m’a fait sourire #Jeudiconfession 🙂

Sans le savoir, Simon Villeneuve venait de publier quelque chose qui allait devenir viral.

Puis, en janvier 2013, Marie de La vie avec mon Zucchini (et cie) ! (ben oui, encore elle !) décide de repprendre le principe sur son blogue, ce que plusieurs blogueuses ont ensuite décidées de faire. Certaine vont même jusqu’à le faire en ce filmant, mais vous ne verrai jamais ça ici, j’ai vraiment horreur d’être filmé…Châpeau aux youtubeurs et youtubeuses, vous êtes super, mais ce n’est pas pour moi.

Fin de la capsule historique.

Ma confession maintenant.

J’aime l’école. J’aimais travailler, mais je me sens beaucoup plus épanouie depuis que je suis retourné sur les bancs d’école. J’y resterais toute ma vie. Si je m’écoutais, j’irais faire ma maîtrise en bibliothéconomie…Mais outch, 5 ans d’étude encore ? Sans oublier que je n’ai jamais fait de cours universitaire et que ça me fait peur…Je ne suis pas particulièrement doué à l’école, je dois énorméement étudier, je n’ai aucune mémoire et les examens me stresses beaucoup…pas besoin d’ajouter que je détestais l’école quand j’étais plus jeune. Mais pourquoi pas faire un petit certificat ? À temps partiel, en travaillant…Pis tsé après 3 certificats, la maitrise est possible…mais bof, terminer mes études à 40 ans ? Je ne dois pas oublier que j’étudie pour travailler un jour, sans compter que je devrai rembourser mes prêts. Mais reste que j’apprécie beaucoup le fait d’être retourné aux études. J’ai une certaines flexibilité que je n’aurai pas au travail. Oui, j’ai parfois des journée de 8h à 20h, mais j’ai aussi des journées de congé dans le milieu de la semaine…Bref, je crois que tant que je ne suis pas dans le  »vrai monde », je me sens en sécurité…

Leave a Reply