Retour sur le Festival Geekulture Lanaudière

C’est du 9 au 11 juin dernier qu’avait lieu la première édition du Festival Geekulture Lanaudière au Centre récréatif de Repentigny et franchement, c’était génial !! J’aime les grandes conventions, mais j’aime aussi les petites qui comportent plusieurs avantages dont :

-L’entrée qui est moins chère ;

-Il y a moins de gens, donc c’est plus facile de circuler ;

-Le stationnement est gratuit et à proximité ;

-Tous les gens confondus (marchands, cosplayers, invités…)  sont généralement plus accessibles.

Mais selon moi, le gros plus du Geekulture est qu’il offrait beaucoup d’activités pour les familles.

Nous sommes allés y faire un tour le dimanche et quand nous sommes arrivés, les enfants ont tout de suite été attirés par les jeux vidéo. Plusieurs consoles étaient dispersées de même que des jeux d’arcades. Comme nous sommes arrivés peu de temps après l’ouverture du site, il y avait pratiquement aucune attente. Mes 2 garçons ont même été bien heureux d’essayer une expérience virtuelle en 3D (je vous entends, je sais que ce n’est pas recommandé pour les enfants, mais l’expérience a duré un gros 5 minutes maximum). Nous avons ensuite fait un petit tour de la salle marchande. J’adore y faire une première tournée pour jaser avec les marchands et y repasser une deuxième fois pour y faire mes achats. Il y avait des exposants que l’on voit dans plusieurs autres conventions, mais il y en avait beaucoup de la région de Lanaudière, ce qui ajoutait une saveur locale à l’événement. Comme je suis dans les Laurentides, certains commerçants sont loin pour moi, mais reste que mon conjoint travaille sur la route et ce n’est pas au bout du monde non plus. Voici les 4 coups de cœur que j’ai eu :

Retro Arcade 2PM

On a adoré le concept de payer un prix d’entré et de jouer aux arcades à volonté plutôt que d’échanger de l’argent contre des jetons. Les weekends, c’est familiales de 12h à 17h et il n’en coûtera que 5$ pour les enfants. Retro Arcade 2PM est situé a Notre-Dame-de-Lourdes tout près de Joliette.

Les chroniques de Navägard

Même si je ne suis pas très grandeur nature (pour être franche, mon mari et ses amis joue a un  jeu de rôle chez nous tous les jeudis et ça ne m’attire juste pas), Marie-Jeanne Chaplain-Corriveau, l’auteure de Les chroniques de Navägard a été si convaincante que je veux lire son livre. Un roman dans lequel on explique les grandes lignes des grandeurs natures et où l’on brise les tabous. J’ai lue les 3 premiers chapitres qui sont disponibles gratuitement via la page Facebook et j’attends de l’a croiser au Comiccon de Montréal pour le lui acheter. Comme elle s’est auto-édité, le livre n’est pas disponible en librairie pour le moment.

Nakama-thé

Nakama-thé est un salon de thé situé à Drummondville. J’ai été séduit par les gens qui y travaille et parle avec passion de leurs produits. Comme ils tiennent plusieurs saveurs de bubble tea et de bulle-fusion, j’en ai profité pour m’acheter le nécessaire pour en faire à la maison. Sur place, il y aussi de la nourriture et des mangas en plus du propriétaire qui est massothérapeute et qui offre ses services tous les dimanches.

Patriote miniature

Patriote Miniature est une boutique situé à l’Assomption. Comme son nom l’indique, ils se spécialisent en miniature et ils font les figurines pour jouer à Heroclix. Un employé a d’ailleurs patiemment expliqué les bases du jeu aux enfants et leur a offert leur première figurine. Des parties sont organisés en boutique et tout le monde est bienvenue pour y apprendre à jouer.

Après avoir visités les exposants, c’était l’heure de dîner. Un autre avantage du stationnement à proximité fut que l’on a pu laisser notre lunch dans l’auto et pique-niquer à l’extérieur. Il y avait aussi un bistro à prix raisonnable pour ceux qui n’avait rien à manger. Nous sommes ensuite allés regarder les voitures de collection qui étaient exposées à l’extérieur. L’idée était bonne, mais il y avait moins de visiteurs que si ça avait été à l’intérieur, ce qui rendait le temps long pour les propriétaires surtout que le soleil était fort le jour où nous y sommes allés.

© Annie Laflèche

En rentrant, nous avons achetés un billet de tirage pour tenter de gagner un des merveilleux panier-cadeaux. Je paye rarement pour un tirage, mais j’aimais l’idée que les fonds amassés étaient redistribués à l’Association régional des familles d’accueil de Lanaudière. Nous nous sommes ensuite dirigés vers les jeux gonflables, car Ezekiel nous demandait d’y aller depuis notre arrivée. Le problème est qu’il y a une erreur sur l’horaire et qu’on les démontait pour laisser place au quidditch. Il a été quelque peu déçu, mais ce sont des choses qui arrivent et des jeux gonflables, y en a dans tous les événements familiaux de toute façon. Comme nous ne voulions pas quitter avant le spectacle de La saga des étoiles, nous nous sommes dirigés vers la salle d’expositions de Lego. Des collectionneurs de Brikomaniacs étaient présents sur place avec plusieurs pièces exposées. Une reproduction géante d’une image de Star Wars en Lego a d’ailleurs été fait tout au long du weekend par les visiteurs. Il y avait aussi des briques séparés par couleurs mis à disposition des enfants pour fabriquer les constructions de leur choix, ce qui les a tenus bien occupés. Nous aurions aussi pu faire du tire à l’arc, du soccer bulle ou des cours de sabres laser, mais ces activités coûtaient un extra de 15$. J’en ai aussi profité pour aller au photobooth avec ma fille pour avoir un petit souvenir de notre journée. Les photos peuvent être récupérés sur la page Facebook de Delisoft. Les nôtre ne sont toujours pas disponibles, mais ça viendra sous peu. En voici 2 de moi prises à la maison en attendant. J’avais décidée d’être Belle pour la première fois pour l’occasion :

                     

© Annie Laflèche

Avant de vous parler du spectacle de La saga des étoiles, je veux juste vous mettre en contexte. Les conférences et podcasts avait lieu au bout de la salle marchande. L’idée n’est pas mauvaise, car ça pouvait attirer les gens à écouter, mais l’ennui est que ça ne s’adressait pas nécessairement aux enfants. De plus, on avait de la difficulté à entendre puisque l’on entendait les échanges entre le public et les exposants en arrière-plan. Le tout était retransmit sur Facebook pour les gens qui ne pouvaient pas y être. Quand le spectacle de Jérémie Larouche a débuté, ils ont fermé le mur au ¾, ce qui faisait plus intime, mais il y avait tout de même un certain va et vient dérangeant. On suggérait 13 ans et plus, mais comme j’avais déjà vue une représentation de la Saga des étoiles au Comiccon de Québec, je n’avais pas de problèmes à ce que les enfants entendent quelques fuc* (ils savent qu’ils ne doivent pas dire ça) et voient comment 2 marionnettes en carton ont conçu des bébés. Comme ils sont fan de Jérémie Larouche qu’ils ont connues l’été dernier lors des spectacles d’humour de La Ronde et qu’ils sont aussi fans de Star Wars, je savais qu’ils allaient adorés. C’est tellement drôle et si bien vulgarisé qu’on ne peut pas ne pas aimer ce résumé des 6 premiers films de Star Wars, mais il faut les avoir vues pour apprécier.

© Annie Laflèche

Non la convention n’était pas parfaite, mais est-ce qu’un événement peut vraiment être parfait ? J’ai tellement vue des organisations broche à foin et qui n’en sont pas à leur première édition…Et pas que des conventions là, des courses, des fêtes et j’en passe…Je me répète, mais on a adoré notre journée et on souhaite de tout cœur qu’une deuxième édition ait lieu l’an prochain !!

Leave a Reply