On a lu Simone et Rafael

Quand Guy Saint-Jean Éditeur m’ont envoyés Simone et Rafael, j’avais en tête  de faire un article avec ma fille. Il faut dire que notre dernier article remonte déjà à il y a plus d’un an. Maïté a lu Simone qui est écrit par Mélanie L’Hérault et moi j’ai lu Rafael de Stéphanie Deslauriers. Ces 2 livres font partie de la collection C ma vie, qui est une collection spécialisée pour les adolescents que j’affectionne particulièrement.

Annie : Il y a plus d’un an, on avait décidé d’écrire des billets ensemble sur nos lectures communes et finalement, on dirait bien que l’on a manqué de temps…

Maïté : Effectivement et même là, on ne peut pas dire que nos lectures soient vraiment communes…

Annie : C’est vrai, moi j’ai lu Rafael et toi Simone, tu veux faire un résumé de l’histoire ?

Maïté : Simone arrive au secondaire et elle devient amie avec Raphaëlle. Le problème, c’est que Raphaëlle est aussi amie avec Angie qui est la rivale de Simone. Ces deux dernières ont plusieurs chicanes et Raphaëlle est prise entres les deux. Malgré tout, Angie et Simone ont pleins de points en commun. Simone doit trouver une solution, soit de seulement voir Raphaëlle ou soit de quitter ce trio d’amies. Je ne veux pas trop en dire, mais tout fini par s’arranger.

Annie : Et là la grosse question, as-tu aimé le livre ?

Maïté : Honnêtement, non. Je n’ai pas l’habitude de lire des livres aussi psychologiques et heureusement, la rivalité entre filles n’est pas un problème qui me touche.

Annie: Je m’en doutais, t’es une vieille âme, tu n’es tellement pas comme les autres filles de ton âge.

Maïté : Et c’est mal ?

Annie: Non, pas du tout, mais quand je regarde les filles de ton âge, je vois tellement de problèmes et de chicanes que je pensais que tu aimerais ce livre. Ce n’est peut-être juste pas le bon sujet pour toi.

Maïté : Pourtant je lis de tout, alors ça aurait pu me plaire.  Je trouve que ça reste une belle histoire, je suis heureuse que ça finisse bien, mais ça ne me touchait pas.

Annie : J’ai une dernière question à te demander. Comme l’auteure enseigne au secondaire, penses-tu que ça fait une différence ?

Maïté : Je ne sais pas si c’est inspiré d’une histoire vraie, puisque des chicanes de filles arrivent tous les jours, mais j’imagine qu’elle s’est basée sur ses propres observations. Et toi, ton livre ?

Psssttt…Pour en savoir plus sur Mélanie L’Hérault, voir mon billet sur son livre Sarah-Lee écrit l’automne dernier 🙂

Annie : Pour ma part, j’ai vraiment aimé le mien.

Maïté : C’était quoi déjà ?

Annie : C’est l’histoire d’un jeune autiste fonctionnel qui est en secondaire 2, et qui rêve d’une vie normale comme d’avoir une blonde et d’aller à des party. Mais comme il n’aime pas avoir de gens dans sa bulle et qu’il déteste le bruit et la lumière, il sait que c’est un non-sens de vouloir être  »normal ». Durant l’année, il aura 2 gros défis, soit celui de tenter de se qualifier pour obtenir un chien d’assistance et celui de se préparer à aller à une classe-neige, donc de dormir à l’extérieur de la maison pour la première fois.

Maïté : Oh c’est vrai que ça semble intéressant !

Annie : Oui, vraiment, j’ai une connaissance qui a fait les démarches pour obtenir un chien d’assistance pour son enfant, mais j’ai trouvé ça vraiment intéressant de suivre tous le processus de Rafael, de la demande jusqu’à l’adoption. C’est de la zoothérapie, le chien aide l’enfant à gérer son anxiété et ses émotions. Même si on a pas nos chats avec nous 24 heures sur 24, je trouve qu’il n’y a rien de plus calmant que de se coller avec eux et de les flatter.

Maïté : Wow, c’est beau !

Annie : Oui, et le plus beau reste de voir Rafael grandir au fil des pages, il réalise de grands défis. J’ai vraiment envie de donner ce livre à quelqu’un qui en aura besoin. Je pense qu’il peut autant être apprécié par un parent que par un jeune qui s’y identifiera.

Maïté : Et c’est qui l’auteure ?

Annie : C’est Stéphanie Deslauriers, elle a écrit plusieurs livres dont Annabelle pour C ma vie aussi et Le bonheur d’être un parent imparfait que j’ai trouvé très inspirant. En plus d’être psychoéducatrice, elle est belle-maman d’un jeune autiste de 13 ans qui lui a inspiré ce sujet. Et fait intéressant, elle a fait son mémoire de maîtrise auprès de la Fondation Mira en plus d’y travailler.

Maïté : J’imagine que ça lui a donné pleins de connaissances sur les chiens accompagnateurs.

Annie : Oui, c’est très probable. Alors, penses-tu lire d’autres livres de la collection ?

Maïté : Peut-être, mais je veux choisir le sujet moi-même. Je pense que quand c’est le bon sujet, ça peut être un bon cadeau de Noël.

Annie : Wow, c’est subtil, ça ! C’est noté !

Les 2 auteures seront en dédicaces au Salon du livre de Montréal au stand 256 voici leurs horaires:

Mélanie L’Hérault 

  • jeudi, 21 novembre de 13h à 14h30
  • vendredi, 22 novembre de 11h à 12h et de 13h à 14h
  • samedi, 23 novembre de 10h à 11h et de 16h à 17h
  • dimanche, 24 novembre de 11h à 12h

Stéphanie Deslauriers

  • vendredi, 22 novembre de 11 à 12h
  • samedi, 23 novembre de 11h à 12h

Voici les informations bibliographiques des 2 livres pour se les procurer:

Simone

  • Auteure: Mélanie L’Hérault
  • ISBN: 978-2-89758-825-0
  • Date de sortie: 16 octobre 2019
  • Prix: 14,95$
  • Nombre de pages: 216

Rafael

  • Auteure: Stéphanie Deslauriers
  • ISBN: 978-2-89758-752-9
  • Date de sortie: 16 octobre 2019
  • Prix: 14,95$
  • Nombre de pages: 216

Décharge: Je remercie Guy Saint-Jean éditeur pour les copies de presse. Même si on me les a envoyé gratuitement, je ne suis pas payée et les opinions de ce billet sont les miennes et celles de ma fille. 

©Annie et Maïté

 

 

Leave a Reply